Dark Sun Creature Catalog

ds_catalogSorti en même temps que le Dark Sun Campaign Setting, Ce bestiaire athasien s’avère tout aussi indispensable que le livre de base pour peu que l’on souhaite révéler toute la saveur de l’univers de Dark Sun. En effet, s’il est possible d’utiliser un certain nombres de créatures issues duBestiaire Monstrueux et de ses successeurs, le monde d’Athas possède une écologie très particulière, et il serait vraiment dommage de ne pas la mettre en avant, quel que soit le type de campagne qu’on souhaite faire jouer.

Avec ses 144 pages, ce supplément n’a pas l’ambition de retranscrire toutes les créatures qui ont été développées pour les deux premières éditions. Le bestiaire proprement dit ne compte d’ailleurs qu’une cinquantaine d’entrées, y compris celles consacrées aux races humanoïdes. Cela paraît assez peu, mais comme il se conforme au modèle de présentation désormais classique de D&D4, chaque créature se décline en plusieurs versions, ce qui augmente d’autant la diversité des rencontres possibles. Les informations techniques sont claires, et les descriptions regorgent d’idées de rencontres originales, amusantes ou angoissantes. En revanche, on peut regretter que l’aspect écologique soit réduit à sa plus simple expression, mais après tout, c’est dans l’ordre des choses avec la nouvelle orientation du jeu depuis la 4e édition. Et puis les curieux n’auront aucun mal à trouver de plus amples informations sur ces créatures dans les anciens suppléments. Quant aux illustrations, elles sont plutôt réussies, même si certaines bestioles ont connu un « lifting » assez étonnant.

En plus du bestiaire proprement dit, cet ouvrage présente également une galerie de personnages comprenant les différents rois-sorciers ainsi que certains PNJ importants ou notables, pour la plupart déjà évoqués dans le chapitre géographique du Dark Sun Campaign Setting. Si on ne s’en était pas encore rendu compte, il devient évident que les nouvelles campagnes de Dark Sun seront nettement plus épiques que les anciennes, et qu les rois-sorciers n’ont qu’à bien se tenir…

La dernière partie du livre fournit de nombreux conseils sur l’adaptation de monstres existants, ainsi qu’une description des divers terrains fantastiques que compte Athas et des dangers que les aventuriers peuvent rencontrer au cours de leurs aventures.

Encore une fois, ce bestiaire s’avère être indispensable pour mener une campagne de Dark Sun dans de bonnes conditions.

Ma note personnelle : 4/5

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire