SAGA : Bataille, Normands contre Scots

Le scénario : le combat des chefs

Le terrain : un croisement au milieu d’un village avec sur le côté du terrain, une rivière avec un pont et sur l’autre côté un étang.

Le déploiement :

Normands : à droite 12  paysans (levées) avec arcs, au centre le seigneur normand, 8 chevaliers (gardes) montés, 8 sergents (guerriers) avec arbalètes et 8 sergents à pied et à gauche 8 sergents pied.

Scots : à gauche 8 soer-cheles (guerriers) et 4 thanes (gardes), au centre le chef scot, 8 thanes et 8 soer-cheles et à droite 12 doer-cheles (levées) avec javelots.

Résumé (les grands moments)

  • Normands :  les paysans prennent le contrôle du pont, les sergents avancent le long de la route.
  • scots : les 4 thanes traversent la rivière. les 8 autres thanes avancent sur la route.  le chef et 8 soer-cheles contournent un bâtiment. Les 12 doer-cheles avancent sur le flanc droit.
  • Normands : les tirs des paysans et des sergents avec arbalètes infligent les premiers pertes aux scots tandis que les sergents à pied progressent au centre et gauche.
  • Scots : soumis à un tir violent, ils recherchent l’abri des maisons, les doer-cheles continuent à progressent à droite.
  • Normands : les sergents et l’aile gauche avancent pour se mettre en position.
  • Scots : le chef scots et ses soer-cheles essayent de contourner une maison pour prendre à revers  les arbalétriers. les thanes progressent au centre.
  • Normands : les chevaliers  attaquent le chef scot et ses soer-cheles et découvrent la spécialité scot : la contre attaque.
  • Scots : les thanes engagent le combat à distance avec les sergents tandis que le chef scot et les soer-cheles attaquent les chevaliers.
  • Normands : à gauche les sergents se replient devant l’arrivée des doer-cheles, leur chef avance.
  • Scots : pris d’un zèle, le chef attaque les arbalétriers (grave erreur tactique), il est tué fin du combat.

Conclusion : du point de vue scots.

  • Votre chef n’est pas invincible.
  • Se méfier des levées, même si elles ne sont pas puissantes, elles peuvent vous bloquer et vous infligé des dégâts non négligeables.
  • Les capacités de contre attaques des scots offrent de bonnes (mauvaises) surprises.
  • Face aux normands, il faut bien profité des couverts pour limiter les pertes infligés par ses gens de traits. Il faut se méfier de leur cavalerie (capacité de mouvement supérieurs).
  • Bonne partie, avec pleins de rebondissements.
1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire