Affichage de 5 messages - 1 par 5 (sur 5 au total)
  • Auteur
    Articles
  • #7403
    Jean-MarcJean-Marc
    Participant

    scénario : L’île aux démons (titre personnel)

    les personnages
    Zarek, l’archer hyrkanien (mongol) de petit taille, il est né avec un arc à la main. Il ne fait qu’un avec son cheval des steppes. Il est vêtu de vêtements de feutres. Il use l’arc avec art et le couteau de lancer.

    Ibrahim al Karfir, le voleur d’Iranistan (Perse) il est habillé d’une longue tunique et d’un sarouel un chèche masque son visage. Il manie le couteau et le cimeterre.

    Irfan de Shahpu, l’esclave, venu enfant des royaumes noirs, il est devenu au Turan (mongol sédentarisé) un redoutable mercenaire. Il manipule la lance avec brio. Il porte un superbe armure qui l’aime faire briller.

    Cormac, le shaman venu de Cimmerie, il est vêtu d’une sorte de kilt en tartan grossier. Il porte un tour du cou, une multitude de gris-gris (griffes de rapaces, dents de l’ours ou de loup, ….) Il sait soigner mais n’hésite pas à servir de l’épée si la situation le demande.

    #7404
    Jean-MarcJean-Marc
    Participant

    Résumé :

    A bord d’un cotre, sur la mer Vilayet, nos aventuriers cherchent à rejoindre le Turan. Lorsque une tempête aussi violente que soudaine brise leur navire et les fait naufragé sur une île à la végétation luxuriante. Kash le seconde du navire, unique survivant de l’équipage leur annonce que c’est une île maudite qui fut habité par des géants avant que les dieux ne les détruisent. La rencontre avec une statue giganteste d’un humanoïde à la fois humain, crapaud et démon confirme les craintes du marin. En s’enfonçant dans la jungle, nos aventuriers affrontent un groupe de miliciens à l’aspect et aux costumes étranges. Par la suite ils découvrirent l’épave d’une galère au milieu de la forêt. Tandis que Zarek et Irfan l’explorent pour y découvrir en guise de galériens, les squelettes de singes géants, et des barres d’or. Pendant ce temps Ibrahim part en guet d’eau douce. Autour du puits, il rencontre des fantômes issus du passé. Il préfère s’éloigner. Assoiffés, zarek, Irfan et Cormac décident d’aller au puits. Là une femme à la robe couverte de feuilles et à la chevelure emmêlée de végétation apparaît au milieu d’une tempête.
    À suivre

    #7465
    Jean-MarcJean-Marc
    Participant

    la femme s annonça comme Xiabalaba, la reine sorcière du temps des rois géants, elle demanda aux personnages de la tuer mais pas ici et pas maintenant. puis elle envoya les personnages dans le passé. Ils arrivèrent dans une citée assaillie par une horde de barbares couverts de peintures. Xiabalaba la vieille leur expliqua que son passé s’apprête à envoyer sa citée dans l’espace du dehors où sont peuple doit à revivre le même instant.
    Dans son immortalité, elle a vu que sa civilisation était condamnée malgré tous.
    les personnages durent se frayer un chemin à travers les combats. Cormac fut violemment blessé. Ibrahim réussit à se glisser sans encombre parmi les combattants. ils finirent par rejoindre
    malgré tout ils finirent par entrer dans le ziggourat. Là ils se trouvèrent face à Xiabalaba jeune et 2 démons d’ espace du dehors. Ils s’engagèrent le combat. jusqu’à ce que Irfan, dans une élan, saisit la sorcière pour la jeter la fenêtre, geste héroïque qui faillit lui coûter la vie sans l’aide de Zarek et de Cormac.
    Ils se retrouvèrent dans les ruines d’une citée où ils rencontrèrent un peuple issue du mélange entre les rois géants et les barbares.

    #7466
    Jean-MarcJean-Marc
    Participant

    nota
    Le système de jeu est sympa, il demande un peu de maitrise pour être utilisé pleinement.
    Les blessures influent sur la capacités du personnage pour réussir ses actions. Une blessure (max 5) handicape bien, mais dés que le personnage commence à en accumuler plus, tout devient plus difficile. Donc chaque combat doit être pris au sérieux.
    La magie vous entraine vers la folie.
    Les scénarios ont gardé l’esprit des nouvelles de Robert E Howard.
    Bon il reste qu’à attendre la traduction dans la langue de Molière.

    #7476
    AvatarGuilhem
    Admin bbPress

    Merci pour ton résumé, Jean-Marc 🙂

Affichage de 5 messages - 1 par 5 (sur 5 au total)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.