Critique : L’étoile de Pandore par Peter F. Hamilton

Aujourd’hui je vais me tenter dans la compliquée tache de critique de livre. Ça sera la saga SF L’étoile de Pandore en 4 tomes écrient pas Peter F. Hamilton.

Couverture Etoile de Pandore Pandore abusée chez Milady

Couverture Etoile de Pandore Pandore abusée chez Milady

Couverture Etoile de Pandore pandore menacée chez Milady

Couverture Etoile de Pandore pandore menacée chez Milady

Couverture Etoile de Pandore juda déchainé chez Milady

Couverture Etoile de Pandore juda déchainé chez Milady

Couverture Etoile de Pandore juda démasqué chez Milady

Couverture Etoile de Pandore juda démasqué chez Milady

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’introduction se passe sur la planète Mars. Les êtres humains posent le pied pour la première fois à sa surface. Et alors que les astronautes se déplace à la surface, 2 hommes sont là à les attendre, une étrange fenêtre ouverte sur un laboratoire terrien. La téléportation est désormais possible. En 2380, l’humanité a colonisé 600 planètes. Cette société est appelée « Commonwaelth Intersolaire ». Dans cette société la « réjuvénation » est très largement utilisée, les citoyens ayant suffisamment de moyen peuvent être rajeunis. La majorité des gens doivent passer leur vie à travailler pour pouvoir payer leur réjunévation, et à chaque cycle, qui est appelé vie, tout est remis à plat : le mariage, le travail… Certaines familles très riche peuvent se permettre de passé une vie sabbatique sur leur planète ou dans une villa.

C’est alors que le professeur Dudley Bose est témoin de la disparition d’une étoile emprisonnée dans un champs de force, puis d’une seconde. Une mission est envoyée sur place avec le premier vaisseau plus rapide que la lumière. Sur place il découvre une membrane entourant un système complet, pas moyen de rentrer dans le système, ni pour ceux qui y habitent d’en sortir… Tout à coup la membrane disparaît et libère les primiens, force extraterrestre donc l’objectif est la colonisation de l’univers et dont tout être vivant est un ennemi…

Dans le Commonwealth tous n’es pas rose… Un groupe terroriste qui se fait appeler « les gardiens de l’individualité » frappe régulièrement pour dénoncer des agents de l’arpenteurs. Mais qui est l’arpenteur, d’après tous le Commonwealth une légende pour justifier les attaque des gardiens…

Personnages principaux du tome 1  :

  • Dudley Bose, professeur d’astronomie à l’université de Gralmond, découvreur des Dyson
  • Nigel Sheldon, co-inventeur de la technologie des trous de ver, propriétaire de CST (Compression Space transport).
  • Ozzie Fernandez Isaacs, co-inventeur de la technologie des trous de ver.
  • Justine Burnelli, petite fille de Gore.
  • Bradley Johannson, fondateur des Gardiens de l’Individualité, en lutte contre l’Arpenteur des Etoiles.
  • Adam Elvin, ancien radical, allié des Gardiens de l’Individualité.
  • Paula Myo, inspecteur principal du CICG
  • Wilson Kime, ancien Pilote de le Nasa, premier homme sur Mars.
  • Mellanie Rescorai, jeune gymnaste de Darklake City sur Oaktier.
  • Mark Veron, Ingénieur à New Costa, sur Augusta.

Le premier tome est l’introduction parfaite aux mondes et leurs univers. Les 4 tomes couvrent la découverte des Primiens (la race extraterrestre pas très très gentille), l’attaque du commonwealth et la guerre qui s’en suis. Ainsi qu’une enquête en interne sur l’arpenteur. Malgré de nombreux personnages secondaires, l’auteur ne nous raconte l’histoire qu’au travers de quelques personnages principaux. Je n’ai pas eu de difficulté pour suivre, me rappeler de qui était qui et faisait quoi, mais un petit rappel est en début de chaque ouvrage est présent pour supprimer les derniers petit oublies. Malgré les nombreuses vie des personnages, et des départs dans beaucoup de directions différentes, plusieurs pistes se recoupent régulièrement. Le suspense est assez présent, parfois pendant plus de 150 pages on entend pas parler d’un personnage ou d’un sujet et l’envie de savoir ce qui lui arrive se fait sentir car à chaque fois (ou presque) une découverte importante pour la compréhension s’en suis…

Bref c’est un livre de SF que je recommande à tous les amateurs du genre et s’en approchant.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire